« Je suis, j’aimerais », résidence artistique…

Au programme, expression corporelle, photographie et spectacle en partenariat avec l’Entrepôt, espace associatif à Venelles.
Du 7 au 11 février 2022, le SESSAD APAR d’Aix en Provence a proposé à 4 jeunes autistes (accompagnés par tous les professionnels du SESSAD) de participer à une résidence artistique (photographie et danse) avec 4 jeunes neurotypiques : ce projet inclusif s’est étalé sur 5 jours (de 9h à 16h), en divers ateliers et s’est concrétisé en une performance-spectacle nommée « Sous le soleil quand il pleut » dont tous les intervenants sont ressortis très émus.

« Sous le soleil quand il pleut »
Le documentaire

Réalisé par un salarié de « PROFILS Consultant » dans le cadre du RSE de son entreprise.

Petite histoire…

  • Ce projet est issu d’un appel à candidature « Handicap et Culture » lancé conjointement par la DRAC, la région PACA et l’ARS.
  • Au final, l’ARS a été notre seul financeur, en plus du don d’une donatrice anonyme.
  • Un salarié de « PROFILS Consultant » a aussi filmé tout le déroulement du projet ainsi que le spectacle, dans le cadre du RSE de son entreprise.
  • Ce projet était en partenariat avec La Courbe et La plume (association de la chorégraphe), l’Entrepôt (association qui nous a fourni les locaux) et August Photographies qui a pris toutes les photos.

La danse

Je suis… J’aimerais… Je suis… un corps, un esprit, une âme. Je suis… empli d’émotions, de sensations, de pensées… Mon corps, quel qu’il soit, danse. Mon corps danse, avec sa structure osseuse, avec sa mobilité articulaire, avec les sensations de sa peau, avec la souplesse et la force de ses muscles. Je trouve de la présence par mes appuis, ma conscience du mouvement, le placement de mon regard et par mon engagement dans mon mouvement. Je joue de la musique autant que du silence. Je m’écoute et j’écoute les autres. Je trouve ma place au sein du groupe. J’improvise, je mémorise, je crée et je danse.

J’aimerais parfois me surprendre. J’aimerais prendre confiance. J’aimerais progresser, me dépasser. J’aimerais aller à la rencontre des autres. J’aimerais être totalement moi en vivant dans le groupe. J’aimerais que l’on me regarde. J’aimerais que l’on me comprenne. J’aimerais partager mes émotions. J’aimerais danser, sur scène, et être applaudi.

Toutes ces notions de présence, de confiance, d’accordages seront travaillées dans les ateliers chorégraphiques. Un travail de recherche sera mené dans le respect des capacités de chacun tout en s’enrichissant de la mixité du groupe (danseurs autistes et danseurs ordinaires). Au fur et à mesure de la semaine de résidence en conditions techniques de scène, par les propositions de chaque interprète, par les apports artistiques de la photographie et par le regard de leur chorégraphe, une création sensible verra le jour.

La photographie

Je suis… J’aimerais…

Première étape : Quand la photographie rencontre la danse.

Le corps au quotidien, au naturel, celui d’avant l’entrée dans la danse.

Les photos sont prises rapidement. Chacun passe devant mon appareil, en extérieur ou dans le studio installé à l’Entrepôt : en pied, taille, épaule, visage.
Ces portraits illustrent un « je suis… »
Les images réalisées seront mélangées, redistribuées, le groupe se rencontre.

Un travail avec les mots entre en résonance avec la photo, qu’il se réalise par l’oralité ou l’écrit selon les appétences de chacun. Dire « je suis », décrire son caractère, sa façon d’être, avec soi, avec les autres, dire ce que l’on aime…
Textes et images viendront se compléter, s’opposer ou se contredire.

Deuxième étape : Le corps entre dans la danse.

J’installe le studio sur le tapis de danse. Les danseurs sont invités dans le mouvement à traverser le studio. Jeu avec les flashs qui figeront le mouvement et avec le flou.
De même que le spectacle se construira au fil de la semaine, la photo évoluera chaque jour.
Ces portraits illustrent un « j’aimerais… » Ce j’aimerais libératoire que procure la danse, la synergie du groupe.

Le travail d’écriture se poursuivra. Dire ce que l’on ressent, les émotions qui nous traversent. Et associer ensuite images et mots.
Les images et les textes de chaque étape de travail seront intégrés à la scénographie du spectacle.

Nos partenaires

« Sous le soleil quand il pleut »… le spectacle

Il était une fois…
« Je suis, j’aimerais… »

Vous aimeriez soutenir ce type de projet ?

Je représente une entreprise, nous pourrions envisager de soutenir ce projet et intégrer votre pool de partenaires.