Autisme : historique des recommandations de la HAS

L’Anesm et la HAS  publient régulièrement leurs recommandations concernant l’autisme et les TSA.

Destinés aux professionnels, ces recommandations représentent des sources riches d’enseignements, de conseils et d’informations pour les parents, aidants et autistes eux-même.

Petit historique

Extrait du texte de présentation des recommandations : 

L’objectif de ces recommandations est de contribuer à l’amélioration de l’accompagnement des personnes avec autisme et autres troubles envahissants du développement (TED) et de leur entourage, conjuguant interventions éducatives, pédagogiques et thérapeutiques, dans la perspective d’une meilleure participation sociale et d’un bien-être accru.

Ce document définit également les critères permettant d’identifier les risques de dérives dangereuses.

Extrait du texte de présentation des recommandations : 

La HAS a travaillé à l’élaboration et l’actualisation d’un corpus de connaissances partagées sur l’autisme et les autres troubles envahissants du développement (TED) dans le cadre du plan Autisme 2008-2010. La HAS en a publié un rapport dont l’objectif est de fournir aux professionnels et aux patients et leurs familles un état des lieux des connaissances actuelles. Ce rapport constitue un point de départ de la mise en œuvre d’autres mesures du plan Autisme.

L’état des connaissances actuelles produit par la HAS concerne la définition de l’autisme et des autres troubles envahissants du développement, les données épidémiologiques, les spécificités du fonctionnement d’une personne avec autisme ou autre TED, les outils validés de repérage, de diagnostic et de suivi de l’évolution.

Extrait du texte de présentation des recommandations : 

Cette recommandation de bonne pratique a pour objectif d’améliorer le repérage des troubles et le diagnostic des TED chez l’adulte, quelle que soit sa situation : personne vivant à domicile accompagnée ou non par un service, personne accueillie ou hébergée dans un établissement médico-social, personne accueillie et/ou hébergée dans un service ou un établissement sanitaire.

Le repérage passe par l’amélioration des connaissances des professionnels, quelle que soit leur qualification et leur lieu de pratique (sanitaire, médico-social ou social). Le but est d’offrir, sur la base d’un diagnostic fiable et d’une évaluation personnalisée, des aides et des services spécifiques à toutes les personnes adultes concernées par l’autisme et autres TED.

Extrait du texte de présentation des recommandations : 

Cette recommandation a pour objectif principal l’amélioration des pratiques des équipes amenées à mettre en œuvre les interventions auprès des enfants/adolescents avec TED, en particulier de mieux évaluer les besoins et ressources individuels de l’enfant et de sa famille, dans chacun des domaines de fonctionnement et de participation habituellement touchés par les répercussions des TED en vue de proposer un projet personnalisé d’interventions coordonnées considérées pertinentes pour répondre à ces besoins.

Cette recommandation vise à répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les domaines du fonctionnement et de la participation de l’enfant ou de l’adolescent dans lesquels une évaluation régulière de son développement est nécessaire pour appréhender au mieux ses besoins et ses ressources ?
  • Quelles interventions proposer en fonction des besoins repérés dans chacun des domaines identifiés ?
  • Comment assurer l’organisation optimale des interventions et du parcours de l’enfant ou de l’adolescent ?

Extrait du texte de présentation des recommandations : 

L’enjeu principal de ces travaux est d’améliorer la qualité des interventions, tant sanitaires que médico-sociales, auprès des adultes avec trouble du spectre de l’autisme (TSA) pour favoriser une plus grande inclusion sociale et une meilleure qualité de vie.

Ils s’inscrivent dans le cadre du Plan Autisme 2013-2017, conjointement mené par Anesm et la HAS.

En 2018, la HAS publie un guide d’appropriation des recommandations de bonne pratique qui constitue un véritable outil pratique pour les professionnel des secteurs social et médico-social, travaillant auprès d’adultes autistes.

Elaboré avec la collaboration de professionnels et de personnes autistes, ce guide est illustré de cas très concrets qui pourront permettre d’adapter au mieux les pratiques des professionnels aux attentes des personnes concernées et de respecter ainsi leur autonomie dans leur parcours de vie.

Après une partie dédiée à l’autonomie et la participation de la personne autiste, le guide s’articule autour de 3 grandes questions :

  • Volet 1 : Comment construire le projet personnalisé avec la personne autiste ?
  • Volet 2 : Comment mettre en pratique les évaluations dans le parcours de vie de la personne autiste ? (autour des aspects relationnels, professionnels, du cadre de vie, etc.)
  • Volet 3 : Quels sont les besoins et ressources de l’environnement ?

Extrait du texte de présentation des recommandations : 

Cette recommandation de bonne pratique actualise celle publiée en 2005 qui avait été élaborée par la Fédération française de psychiatrie en partenariat avec la HAS. 

L’enjeu principal d’un repérage puis d’un diagnostic précoce de  trouble du spectre de l’autisme (TSA) est la possibilité de mettre en œuvre des interventions adaptées aux enfants avec TSA, globales, personnalisées et coordonnées, si possible avant l’âge de 4 ans dans le but de favoriser leur développement et leurs apprentissages et de réduire les sur-handicaps. 

Les objectifs de la recommandation sont :

  • d’optimiser le repérage des enfants et adolescents à risque de développer un TSA  ou présentant des signes de TSA ou de développement inhabituel ;
  • et d’harmoniser les pratiques et procédures en vue d’un diagnostic initial de TSA chez l’enfant ou l’adolescent de moins de 18 ans