L’appli Emoface et l’autisme : mieux comprendre et exprimer ses émotions

Actuellement en phase de test et de développement avec des enfants et des adultes avec autisme, l’application Emoface est présentée comme un jeu éducatif permettant d’améliorer la reconnaissance d’émotions et le développement des compétences sociales.

Adela Barbulescu, chercheuse en informatique à l’Université Grenoble Alpes, a créé cette application sur tablette où Greg, jeune garçon avatar, imite les expressions en temps réel de la personne qui utilise l’application.
Cette application propose plusieurs fonctionnalités : l’effet miroir virtuel où l’avatar va reproduire toutes les expressions de l’utilisateur, un jeu où ce dernier va devoir deviner les émotions éprouvées par Greg et des études de situations sociales (se présenter, demander de l’aide, aller dans un commerce…)
Emoface compte actuellement 6 émotions (colère, joie, tristesse, peur, surprise, dégoût) et 16 autres plus subtiles sont prêtes (ironie, jalousie, incrédulité…)
S’inspirant notamment des travaux de Simon Baron-Cohen, un chercheur en psychologie de Cambridge, spécialiste de l’autisme, l’objectif de la chercheuse est de pouvoir classer 412 émotions dans ce prototype afin d’aider les personnes avec autisme à mieux comprendre et exprimer leurs émotions.

Le prototype est utilisé notamment depuis le début de l’année scolaire à Grenoble auprès de 21 enfants et adolescents de la première unité consacrée en France à l’autisme par APF France handicap.

Selon son directeur, Dominique Dossena, l’application est « innovante et adaptée » à « une génération d’enfants aimant les tablettes », et c’est « un excellent complément à notre pratique ». Il remarque que l’application est rassurante car elle « donne toujours la même consigne avec la même voix, le même ton ».

Adela Barbulescu souhaite désormais effectuer un test clinique officiel, suivi d’une publication dans des journaux scientifiques, afin qu’Emoface puisse être labellisé.

Extrait de l’article du 20 mai 2019 dans Les Echos

Le site de l’application