Autisme et coronavirus : quelques conseils pour traverser ces moments difficiles

Le flamand Peter Vermeulen est un spécialiste des troubles envahissants du développement reconnu : il dispense quelques conseils « pour traverser ces moments difficiles si vous êtes autiste ou si vous êtes parent d’un enfant autiste. »

Ci-dessous, un résumé des conseils que Vermeulen propose. Version intégrale sur le lien qui suit.

Ne rendez pas l’incertitude et la peur plus grandes que nécessaire. 

Évitez d’accabler les enfants et les jeunes autistes avec toutes sortes d’informations sur la pandémie.

Adulte autiste, prévoyez le moment où vous obtiendrez des informations afin de ne pas être constamment confronté à l’information. 

Demandez à des heures régulières (par exemple, une fois par jour) quelles sont les questions des enfants autistes et répondez à leurs questions et donnez aux enfants une explication courte et claire sur le coronavirus et la COVID-19.

Utilisez un langage neutre. 

Contrebalancez avec des exemples positifs toutes les mauvaises nouvelles qui nous inondent ces jours-ci. 

Si vous vous inquiétez, prévoyez un moment d’inquiétude et planifiez votre journée de manière à ce que les activités vous distraient pendant la majeure partie de la journée. 

Apprenez aux enfants les gestes nécessaires pour éviter la contamination.

Au-delà des instructions purement visuelles, rendez les gestes concrets.

Certains enfants et jeunes du spectre préfèrent des informations logiques et scientifiques. 

Organisez l’océan de temps libre qui se dessine actuellement.

Les personnes autistes aiment les activités bien organisées et structurées. 

Conservez le plus grand nombre possible de routines quotidiennes. 

Créer et utiliser un horaire de jour pour les enfants et les jeunes autistes. 

Continuez à sortir de la maison et à faire de l’exercice.