Le partenariat entre l’APAR et l’APAEP du Maroc

Depuis plus de 25 ans, l’Association la Passerelle des parents et amis d’enfants autistes (APAEP) fait partie, comme l’APAR en France, des acteurs solides et efficients de l’aide aux personnes avec autisme au Maroc, plus précisément dans la région de Rabat. Comme le précise son directeur, “l’autisme nécessite une prise en charge et un encadrement permanents. Nous militons pour que les personnes autistes aient, elles aussi, accès à l’éducation et à une vie sociale normale”. Aujourd’hui, l’APAEP opère sur deux centres à Salé et à Témara.

À l’initiative d’un poignée d’enseignant·e·s L’ONG a en 2017 conclut un partenariat avec l’école française primaire à l’étranger André Malraux de Rabat, école faisant partie de l’OSUI (voir ci-dessous). Cette convention a marqué le départ d’un nouveau projet “Les Passerelles Citoyennes” : les enfants avec autisme de l’établissement La Passerelle de Salé ont bénéficié d’un intégration en milieu scolaire ordinaire et le projet s’est concrétisé en un spectacle de chant choral, des ateliers de jardinage, de céramique, d’art plastique ou encore d’expression corporelle.

L’APAR, dans le cadre de son partenariat avec l’APAEP s’est impliquée quant à elle dans la formation aux spécificité de l’autisme des enseignants des classes primaires de l’École André Malraux.

Témoignage d’enseignante en classe de CE2 qui, en accueillant une petite fille autiste dans sa classe en 2017 :

“Mon objectif était que cette enfant soit socialisée comme les autres enfants. Mais nous, enseignants, étions confrontés à ce handicap sans qu’une formation ne nous soit proposée”. Suite à ce partenariat, “la petite fille autiste que j’ai dans ma classe a énormément changé. Mon regard était différent, le regard de ses camarades a changé aussi, ils lui ont donné la possibilité d’échanger et de communiquer. Elle qui n’était vraiment pas dans le langage a commencé petit à petit à s’ouvrir aux autres… »

Tiré de l’article du Huffpost Maroc.

Créé en 1996 sous forme d’une association sans but lucratif par la Mission laïque françaisedont il est l’émanation directe, l’Office scolaire et universitaire international (OSUI) s’est donné pour objectif de répondre à la demande croissante adressée par les familles marocaines à l’enseignement français à l’étranger, demande que le réseau géré par l’AEFE ne pouvait plus satisfaire à lui seul.

Aujourd’hui, les dix établissements de l’OSUI scolarisent plus de 10 000 élèves dont 88% sont de nationalité marocaine. Ils sont homologués par le ministère français de l’Éducation nationale et visés par l’annexe de la convention maroco-française de 2003 relative au partenariat pour la coopération culturelle et de développement. Par ailleurs, l’OSUI est compris dans les conventions signées par la Mlf avec les deux ministères français chargés des Affaires étrangères et de l’Éducation nationale. Il bénéficie à ce titre de tous les partenariats de l’Éducation nationale signés par la Mlf. Il a également passé un accord cadre avec l’AEFE.
L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE)est un établissement public français placée sous la tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, créé en 1990 chargé du suivi et de l’animation du réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger. En 2017, ce réseau, composé de 495 établissements scolaires homologués par le ministère de l’Éducation nationale, a accueilli 342 000 élèves, dont 36 % de Français, dans 137 pays.
Mission laïque française
Facebook de l’APAEP