Autisme, langue des signes et communication

Dans le cadre du cycle de conférences de la FAVIE 2019/2020 -Fédération Autisme Vie Entière- un conférence aura lieu le lundi 23 mars 2020 de 18H à 20H à l’université d’Aix-Marseille, Campus d’Aix en Provence. Elle aura pour thème : « Autisme, langue des signes et communication »

Conférence de Geneviève Sancho, Psychologue clinicienne. Cette dernière travaille depuis 20 ans avec des personnes autistes et leur famille, accompagne également les professionnels de la relation d’aide dans le cadre de supervision de leurs interventions au domicile des familles (travail de sensibilisation et d’informations dans les établissements scolaires et en entreprise -job coaching-, et guidance parentale), afin de proposer des projets individualisés en lien avec les différents types d’autonomie et besoins de la personne, son parcours et sa façon d’être.

Depuis longtemps déjà, aux Etats Unis (plus de 35 ans), au Canada, en Angleterre, etc., on reconnaît l’intérêt d’enseigner la Langue des Signes en tant que langue de développement, entre autres aux personnes avec autisme qui sont Entendantes. Les personnes concernées sont celles qui « résistent » à la parole vocale, à l’image (le pictogramme, la photo, le dessin) et même à l’objet, tous ces supports utilisés comme « aides à la communication ». Lors de cette conférence j’aborderai des éléments de mon livre sur la langue des signes française au service des personnes avec autisme (De Boeck, 2015) et expli- querai comment communiquer autrement qu’en passant par le canal auditivophonatoire lorsqu’on est une personne avec TSA (Trouble du spectre de l’autisme) tout en ayant accès à une langue de laquelle découlera l’accès au développement affectif, personnel, intellectuel et de l’identité qu’une langue autorise, que cette langue soit vocale ou signée. Cette langue, en l’occurrence langue signée, va permettre ce développement de la pensée et de l’agir au sein du monde qui entoure la personne autiste ainsi qu’une utilisation plus adaptée de la communication au sein de sa propre famille. Nous verrons ainsi comment établir des liens entre cette langue signée qui nous vient des personnes sourdes, leur culture et la communauté sourde qui l’entourent et le mode de fonctionnement de la personne autiste quand elle est en difficulté dans la compréhension du message entendu et de l’intentionnalité qui l’accompagne.

Site de la FAVIE